Pourquoi ATRAC ne vend plus de vin ni de bière ?

Car notre bar est considéré comme une manifestation publique par l’Etat de Neuchâtel et le Service de la Consommation et des Affaires Vétérinaires (SCAV) et nous sommes donc soumis à la loi sur la police du commerce et sur les établissement publics (RELPComEP).

Donc lors de chaque représentation, ATRAC devrait payer CHF 40.- pour pouvoir vendre à ses 150 spectateurs un verre de vin ou une bière, durant les 15 minutes d’entracte.

Cela parait peu, mais c’est la moitié du bénéfice moyen et nous trouvions dommage d’augmenter nos prix dans ce monde où tout augmente.

Nous jouons 12 représentations et cela représente donc CHF 480.- par saison (+ CHF 50.- d’émolument). Donc par année, nous payerions la même somme qu’un vrai bar qui a une autorisation annuelle !

Nous avons, avec d’autres troupes du canton, écrit au Conseil d’Etat pour leur faire part de notre situation.

Lettre envoyée au Conseil d’Etat le 29 août 2018

Leur réponse :

Lettre reçue du Conseil d’Etat le 25 septembre 2018

 

Vous trouverez à notre bar, des verres 2dl de minérales à CHF 2.-, des cafés à CHF 2.-, des branches de chocolat à CHF 1.- et des bières SANS ALCOOL (Feldschlossen ou Erdinger BLANCHE) à CHF 3.-.

L’autorisation pour manifestation publique de vente des boissons sans alcool et des produits préemballés par des tiers

 

Nous accueillons volontiers vos remarques à ce sujet sur : presidente@atrac.ch

 

 

Prochaine pièce,

"Jo"

dès le 2 novembre 2018

* * *

Retrouvez-nous sur

* * *

Inscription à nos Newsletters